Des mots sur nos vies – Du côté de nos quotidiens 3/3

J’aime… mais je n’aime pas

J’aime voir du monde,

Mais je n’aime pas la solitude.

J’aime le sport,

Mais je n’aime pas le tennis.

J’aime retrouver mes amis,

Mais je n’aime pas qu’on ne me comprenne pas.

J’aime partir en vacances,

Mais je n’aime pas rester au foyer le week-end.

J’aime la montagne,

Mais je n’aime pas la mer.

J’aime écouter la radio,

Mais je n’aime pas la télé.

J’aime beaucoup les éclairs au chocolat,

Mais je n’aime pas tous les gâteaux.

J’aime beaucoup ma petite maman

Mais je n’aime pas qu’elle ne soit pas là.

J’aime ma sœur,

Mais je n’aime pas quand elle ne m’écoute pas.

J’aime bien plaisanter avec les résidents,

Mais je n’aime pas qu’on parle de ma famille, ça ne les regarde pas.

J’aime beaucoup les fleurs,

Mais je n’aime pas quand elles ont des épines.

J’aime jouer au « cochon qui rit »,

Mais je n’aime pas le boudin.

J’aime prendre des photos,

Mais je n’aime pas qu’elles soient floues.

J’aime aller à la piscine,

Mais je n’aime pas le froid.

J’aime taper à l’ordinateur,

Mais je n’aime pas lire à cause de mon handicap.

J’aime les crêpes bretonnes,

Mais je n’aime pas le chocolat.

J’aime écouter R.C.F,

Mais je n’aime pas les bruits forts.

J’aime internet,

Mais je n’aime pas les paris sportifs.

J’aime la musique de Grégory Le Marchal,

j’aime les chats blancs, noirs, roux,

de toutes les couleurs,

j’aime m’habiller,

me coiffer et me maquiller avec élégance,

j’aime les tisseurs pour les cheveux,

j’aime mon ordinateur

j’aime me promener dans les parcs

j’aime faire les soldes et les magasins

j’aime aller à la piscine

j’aime « Plus belle la vie »

j’adore chanter,

j’aime les peluches

Je déteste

les regards des gens dans la rue,

les orages, le vent fort,

les émissions de télé réalité et…

le boudin noir !

E.

J’aime la campagne,

je n’aime pas la ville

et sa vie sans silence

toute habitée des hommes.

Je n’aime pas l’alcool

j’aime l’eau sans ivresse

J’aime mon épouse et mes enfants

J’aime les chats qui ronronnent

je n’aime pas les chiens qui jappent

et puis qui grognent

J’aime le pain et les fruits,

je n’aime pas la viande…

J’aime le sport je n’aime pas le handicap

J’aime les enfants qui s’interrogent,

je n’aime pas les gens qui savent tout

La peur de perdre l’équilibre,

la tête chahutée et que fuit la mémoire

Écouter mes enfants

qui jouent sitôt qu’ils se pensent seuls.

La brume dans les arbres

Mes poumons qui se dilatent

les yeux qui pleurent presque.

Le brouillard dans ma cervelle

et les mots qui se perdent

comme des pas dans la rue noire.

Je me lève, me rase,

enfin plus maintenant.

J’allume l’ordinateur et je lis mon courrier.

A l’horizon et derrière la montagne,

le jour se lève encore.

La misère agaçante

de n’avoir plus de mémoire…

C.B.

Laisser un commentaire