Des nouvelles de Jean-Marie Gros

Il y a quelques mois, Jean-Marie Gros avait lancé un appel (que vous pouvez retrouver ici) car il était coincé chez lui. En effet, la copropriété de sa résidence à Villeurbanne refusait d’investir une somme dérisoire pour assouplir le système du portail et le lui rendre accessible. Jean-Marie n’a pas lâché et vous avez été nombreux à le soutenir. Aujourd’hui il nous donne de ses nouvelles.

Une pétition distribuée dans les 250 appartements de la résidence, un blog en ligne, un entretien avec le défenseur des droits et un appel médiatique (avec notamment la parution d’un article dans le Progrès) plus tard ; j’ai enfin été entendu et ma requête a été prise en compte lors d’un conseil restreint du syndic où je me suis fait accompagner par l’APF (qui avait reçu une lettre anonyme).

Un petit tour de vis a suffi pour modifier le réglage du ferme-porte. Le PDG de la société de maintenance chargée d’assurer l’entretien du portail s’en est chargé lui-même, en présence de trois membres du syndic, du représentant de la régie et de moi-même pour les essais.

Après sept mois de démarches, courriers, courriels, téléphone … je peux enfin utiliser le  portail de ma résidence ! Votre soutien et vos conseils m’ont aidé à persévérer dans mes démarches. Je vous en remercie vivement.

Jean-Marie Gros

6 commentaires sur “Des nouvelles de Jean-Marie Gros

  1. HIRO GLEWNDA CARPA

    Bonjour Jean-Marie,

    Je suis ravie que cette situation soit enfin terminée et que vous puissiez vivre chez vous convenablement.


    Glewnda Hiro

    Chargée de mission
    C A R P A
    ( Collectif des Associations du Rhône Pour l’Accessibilité )
    11 rue des Teinturiers
    69100 VILLEURBANNE

    Tel : 09 81 15 93 82
    Fax : 09 81 38 40 69
    Port : 06 99 39 19 01

    Répondre
  2. GAUTHIER Patricia

    Bonjour Jean Marie,
    Je suis heureuse que votre histoire ait trouvé une solution.
    Mais que de tracas, que d’énergie dépensée alors qu' »un petit tour de vis » a suffi pour débloquer la situation.
    N’y a-t-il pas eu de la mauvaise volonté de la part de certaines personnes ?
    Tout de suite, on annonce une facture – facture qui enflamme certains co-propriétaires puisqu’à ce moment-là, leur portefeuille est concerné….Félicitations aux co-propriétaires qui vous ont soutenu !
    Ce combat en valait la peine ; il a permis aussi de faire connaitre le quotidien de certaines personnes à mobilité réduite.
    Cordialement,
    Patricia

    Répondre
  3. marouby jean

    Je suis tres heureux pour toi, Jean-Marie. Hélas je suis bien placé pour savoir moi aussi qu’il faut des mois et des mois de paperasses, appels etc pour arriver peu étre à un resultat positif.

    Répondre
  4. Serge P

    « Un petit tour de vis a suffi pour modifier le réglage du ferme-porte. Le PDG de la société de maintenance chargée d’assurer l’entretien du portail s’en est chargé lui-même, »

    A la lecture de cette phrase, je suis d’abord content et soulagé pour toi, Jean-Marie, qui a ainsi pu voir s’estomper un obstacle, parmi les nombreux qui s’accumulent depuis longtemps pour toi …

    Mais c’est aussi la colère et l’incompréhension. Comment autant de gens à priori compétents ( responsable de la régie, technicien de maintenance ) n’ont pas décelé cette solution si simple.

    Et les responsables de la copropriété, si compréhensifs …, doivent aussi se poser des questions devant le bienfondé du devis établi et qui s’avère inutile … Mais bon, quand on est obtus, on est aveuglé par l’individualisme et l’égoïsme !

    En tout cas, cette mésaventure est exemplaire et montre, qu’en cette année 2015 où l’accessibilité est bafouée et où de nombreux acteurs, après avoir ignoré pendant 10 ans la loi de 2005, poussent maintenant des cris d’orfraie devant les nouvelles obligations.

    Dans combien de cas, un peu de bon sens et de volonté d’aider l’autre permettraient, souvent à moindres frais, de résoudre les difficultés des autres, tout en ayant conscience que ces difficultés peuvent être un jour prochain, les siennes…

    Répondre

Laisser un commentaire