Diagnostic d’accessibilité

Posted on

« Est considéré comme accessible aux personnes handicapées tout bâtiment ou aménagement permettant, dans des conditions normales de fonctionnement, à des personnes handicapées, avec la plus grande autonomie possible, de circuler, d’accéder aux locaux et équipements, d’utiliser les équipements, de se repérer, de communiquer et de bénéficier des prestations en vue desquelles cet établissement ou cette installation a été conçu. Les conditions d’accès des personnes handicapées doivent être les mêmes que celles des personnes valides ou, à défaut, présenter une qualité d’usage équivalente. » Définition selon la loi du 11 février 2005

Dans l’esprit, il s’agit d’un enjeu de société. L’accessibilité universelle se définit par la conjonction de 2 principes :

Accès à tout pour tous, c’est à dire « la capacité d’atteindre les biens, les services ou les activités désirés par un individu » (David Caubel, chercheur). Et la conception universelle, que l’ONU définit comme « la conception de produits, d’équipements, de programmes et de services qui puissent être utilisés par tous, dans toute la mesure du possible, sans nécessiter ni adaptation, ni conception spéciale. » (Articles 2, 3 & 4f de la Convention internationale ratifiée par la France)

Ainsi, l’accessibilité universelle, doit avant tout s’entendre tel l’accès à tout pour tous comme le synthétise l’APF depuis de nombreuses années. Cette notion s’incarne par essence dans des champs pluri-thématiques dans la mesure où cela concerne tous les types de déficiences aussi bien pour :

  • l’accès à la scolarisation ;
  • au logement ;
  • à l’insertion professionnelle ;
  • aux pratiques culturelles et sportives ;
  • aux loisirs ;
  • etc.

D’autre part, et plus spécifiquement, l’accessibilité universelle nécessite de réaliser des conditions fondamentales pour concrétiser justement un plein accès à un bien, un service ou une activité. Il s’agit ici d’interroger les éléments qui permettront l’effectivité de diverses modalités d’accès :

  • un accès physique pour le cadre bâti et l’utilisation des équipements ;
  • un accès informationnel pour le repérage spatial ;
  • un accès communicationnel par la qualité de l’accueil et des tous les supports d’informations (site internet, brochure, etc.) ;
  • un accès organisationnel afin d’offrir une équivalence de prestations par rapport à celles proposées au public valide.

Être aux normes

Le CARPA peut vous aider et vous conseiller dans les normes à respecter en matière d’accessibilité eu égard à la loi de 2005. Nous vous rappelons que l’ensemble de la cité doit être accessible en 2015.

A partir de la réalisation d’une analyse préalable, permettant de formuler un diagnostic précis, nous vous proposons d’établir ensemble un cahier des charges personnalisé de vos locaux et de vous accompagner dans la définition d’une politique d’information, d’intégration et d’adaptation de votre entreprise à la réalité du handicap ; et ce, dans le cadre d’une mise en œuvre globale, suivie, contrôlée et évaluée dans le souci d’un processus d’amélioration continue.

Afin de bien comprendre les enjeux de cette réglementation, ses tenants et ses aboutissants, nous vous invitons à naviguer sur le site Accessibilité universelle de l’APF qui y est dédié.

N’hésitez plus, contactez-nous !

Voir aussi : Sensibilisation du personnel | Sous-traitance