Le GILDEC

Posted on

Le Groupe d’Initiative Lyonnais Difficultés d’Élocution et de Communication (GILDEC) est né à l’initiative d’adhérents et de bénévoles concernés par la thématique.

La plupart desdits adhérents rencontre des problèmes d’élocution, notamment parce qu’atteints d’une infirmité motrice cérébrale ou suite à un accident de la vie. D’autres font face ou ont fait face à l’analphabétisme. Plusieurs utilisent des méthodes de communication améliorée et alternative (CAA). Le groupe compte maintenant une vingtaine de membres actifs, dont des conseillers départementaux, des sensibilisateurs scolaires et des membres de la commission revendication locale. Il s’engage à suivre les axes définis par le projet associatif « Acteur et citoyen » et la charte de l’APF.

En outre, il s’appuie :

  • sur les travaux d’un groupe de résidents du foyer de l’Étincelle – « Discussion, adaptation » – qui a développé plusieurs supports (panneaux exposables réalisés en collaboration avec le foyer de la Richardière, power points) ;
  • sur un projet d’animation en délégation intitulé « Avec ou sans mots, communiquons ensemble » ;
  • sur le plaidoyer sur la lutte contre l’analphabétisme développé par Willy Rougier.

L’objectif principal

Le groupe s’est donné pour objectif principal de réaliser des actions de sensibilisation et de revendication pour permettre aux personnes rencontrant des difficultés d’élocution et de communication de pouvoir assumer une citoyenneté pleine et entière, notamment par la reconnaissance des modes de communication améliorés et alternatifs et la lutte contre l’analphabétisme.

Les objectifs spécifiques

  • Obtenir une meilleure reconnaissance juridique et une meilleure représentation des personnes en situation de handicap présentant des difficultés d’élocution et de communication ;
  • Améliorer les connaissances des acteurs des structures APF sur les difficultés d’élocution et de communication, et sur les méthodes de communication améliorée et alternative ;
  •  Renforcer nos réseaux associatifs et d’experts sur ces questions.

Actions

  • La réalisation d’un court-métrage pour souhaiter une bonne et heureuse année 2011 aux élus et au grand public ;
  • La réalisation d’une étude sur les lacunes juridiques représentant un frein à un accès plein et entier aux droits pour les personnes en difficulté d’élocution ou de communication ;
  •  Élaborer des stratégies et des outils de sensibilisation et de formation interne aux salariés et bénévoles.

Plus d’infos sur le site.

Couv