Témoignage : le handicap … sur la voie de garage !

Jean-Marie Gros, Villeurbannais de 66 ans, marié, retraité, a été délibérément privé de sa liberté de sortir de chez lui en toute autonomie par les copropriétaires de sa résidence, refusant d’investir 12€ chacun dans la motorisation du portail piéton.

Aujourd’hui il souhaite témoigner de cette situation inacceptable.

Jean Marie Gros Villeurbanne handicap APF Rhône

Depuis 1975 je suis co-propriétaire dans une importante barre d’immeuble de Villeurbanne.

Malheureusement 20 ans après cet investissement, je me suis retrouvé en fauteuil roulant.  En 2012 le choix a été fait de clôturer la résidence pour la « sécuriser ». Lors de l’assemblée générale j’ai été un des seuls à m’opposer à ce projet mais il a bien fallu que je suive. Démocratie oblige.

A l’époque j’avais un véhicule aménagé et je conduisais ma voiture.

Je n’utilisais donc que rarement le portillon extérieur du cheminement piétonnier, mais il m’était possible de le manœuvrer assis dans mon fauteuil.

Depuis on a changé de société de maintenance, de porte (elle a subi des dégâts et a été remplacée à l’identique en septembre 2014) et moi j’ai changé de moyen de transport car j’ai pris la sage résolution de ne plus conduire mon véhicule.

Je devrais dorénavant utiliser le portillon qui demeure l’unique passage piétonnier de la résidence me permettant de sortir de chez moi. Aucun autre n’est accessible.

Surprise. Je ne peux plus manœuvrer la porte. La puissance du groom a été augmentée. Il est beaucoup plus résistant qu’à son installation. Dixit un membre du syndic, « il est hors de question de l’assouplir » car elle dysfonctionnerait à la fermeture et resterait entr’ouverte.

Ils ont trouvé ce réglage et ne veulent plus en démordre. Autrement dit je ne peux plus sortir de chez moi sans être accompagné, et ça ne choque personne.

«  L’intérêt collectif prévaut sur l’intérêt individuel » m’explique-t-on.

En fait il ne s’agit pas d’intérêt, mais de liberté. La liberté de pouvoir sortir seul de la résidence, comme tout à chacun, en complète autonomie.

Après un flux de mails toujours dans le même sens, enfin une réponse laconique du PDG  de la société qui maintient le dispositif :  « La seule solution serait de motoriser le portillon ». 

M’a-t-il envoyé ce courriel pour se débarrasser ?

Il transmet  à la régie un devis de motorisation. Que croire, moi qui ne suis pas technicien.

Son devis s’élève à 12 € chacun si il est financé collectivement entre les utilisateurs !

Une rumeur dont il est l’initiateur circule « On est 250 utilisateurs, ça ne marchera jamais ».

Un autre argument : « Pourquoi faire des frais pour Mr Gros, on ne le voit jamais dehors ». Quelle logique ! J’ai aussi eu droit à « Pourquoi ne déménagez vous pas ? ».

« Votre projet fera l’objet de la prochaine réunion du conseil syndical ». Personne ne me contacte, ne répond à mes courriels. Rien. Puis le verdict tombe : pour des raisons infondées, le régisseur, au nom du Syndic, regrette de ne pas donner une suite favorable à mon projet.

Il me conseille d’emprunter le sous sol et d’utiliser la porte basculante automatique des garages côté rue Dedieu. Elle est réservée aux voitures et accuse 20% de déclivité.

C’est impossible. Mon fauteuil manuel bien que doté d’une aide à la propulsion ne me permet pas de la grimper.

Les raisons invoquées sont :

  • On a déjà mis le lecteur de badge à votre hauteur. De quoi vous plaignez vous encore ?
  • Une personne à mobilité réduite passe déjà par le sous-sol  (affirmation fallacieuse qui n’est vrai qu’un jour par semaine. Elle marche sans cane et le reste du temps elle emprunte le portillon extérieur).
  • D’après eux, l’automatisation engendrerait un contrat de maintenance qualifié de « renforcé » (oui, la porte actuelle, étant mécanique, n’en nécessite pas. Il est tacitement inclus avec les portes de garage. Par contre une motorisation devra en avoir un. C’est tout).

Ce que je demande est simple :

Diminuer la puissance du groom, éventuellement le remplacer ou régler la porte au niveau des charnières ou un système fiable de motorisation

Et surtout, avoir un interlocuteur sans a priori avec une vraie volonté de trouver une solution satisfaisante. Rappelons que nous sommes au XXI° siècle.

Ajoutons que ma requête peut aider les personnes à mobilité réduite temporaires, les personnes âgées revenant du marché, les Mamans avec une poussette …

A une époque où il est fortement conseillé de resserrer les liens et d’être solidaire, je déplore que le comportement lamentable de certains de mes chers voisins n’aille pas dans ce sens.

 

Chacun son handicap. Moi ce sont les jambes …

Jean-Marie Gros

 

Télécharger le communiqué de presse.

Écouter son témoignage sur Vivre FM.

65 commentaires sur “Témoignage : le handicap … sur la voie de garage !

      • Decoeur

        Courage Jean-Marie on va y arriver ! On est dans le même bateau !…Elaine n’a toujours pas la ventouse de son portillon !Il faut toujours se battre !!
        Amicalement
        Nicole

        Répondre
    • Muriel

      12€ qu’est-ce que cela représente ??
      Ces gens là se rendront compte des difficultés et de leur mesquinerie lorsqu’elles seront dans l’ennui, mais malheureusement pas avant .
      Dans quel monde vivons-nous ?? Apparemment encore plus égoïste que je ne le pense.
      Battez-vous encore et encore Jean-Marie. Je sais que c’est difficile et fatiguant. Je suis moi-même à mobilité réduite, et se n’est pas facile tous les jours …

      Répondre
    • M.M

      Bonjour,
      Je ne connais pas l’historique de ce bâtiment mais j’imagine que la loi de 2005 sur l’accessibilité des personnes handicapés en copropriété, n’oblige pas le syndique à effectuer les travaux nécessaires. Est-ce que cela a été mis à l’ordre du jour et délibéré par vote lors d’une assemblée générale ?

      Si tel est le cas, alors ce serait bien que les 250 copropriétaires compatissent un peu et daignent sortir une dizaine d’euro (une place de ciné) pour aider l’un des leurs a garder un peu d’autonomie.

      L’Humanité n’existerait pas sans l’empathie.
      M.M

      Répondre
  1. cartro

    Bonjour, ils sont handicapés du cerveau et du coeur, c’est bien pire, et cela leur retombera dessus et j’en suis fort aise ! 12 euros ! ce sont des rats ! que dis-je des rats, pauvres bêtes elles n’y sont pour rien : ce sont les être humains indifférents, opportunistes d’à présent… Ils sont comme on les élève, et ce n’est pas brillant ! une bise à ce monsieur courageux et à toutes les mamans avec des poussettes (on devrait interdire aux mères d’avoir des enfants et aux personnes d’être handicapés : cependant ce sont des choses qui vous tombent dessus parfois sans prévenir ! Continuez à avoir la conscience tranquille, messieurs-dames et que votre tirelire vous étouffe !

    Répondre
    • Morel Joelle et Dominique

      Je suis de tout coeur avec toi et je trouve cela vraiment mesquin et incroyable. J’espère que tu auras le courage de continuer à te battre et j’espère surtout que quelqu’un prendra conscience que ta demande n’est pas un  » caprice « .
      J’ai des nouvelles de toi par Marie Jo, je t’embrasse très fort.
      Jeëlle MOREL.

      Répondre
    • gerard

      Merci
      on aime les belles histoires d’amour!
      Et on regrette que les superhéros ne soient pas là pour donner les quelques coup de tournevis qui permettrait de décaler le CG du portillon lui permettant de se fermer tout seul, rendant même le Bloom inutile . Comme facteur je suis régulièrement emm… par ces portes qui demandent une force pas possible pour les ouvrir

      Répondre
      • JM GROS

        Salut Gérard,
        Ils me disent que la motorisation du portillon n’est pas adaptée au Nbre de passages (environ 800/jour),
        Ils me disent qu’une diminution de la résistance du bloom actuel engendrerait un dysfonctionnement. La porte resterait entrouverte de tps en tps…
        Décaler le CG du portillon ! C’est quoi ?
        Merci de ton soutient
        JM GROS

        Répondre
  2. Jean-Louis

    C’est honteux et lamentable de vous demander d’utiliser la pente d’accès au garages de 20% . Connaissent-ils au moins les normes ? Les pentes pour fauteuils roulants doivent être inférieures à 5% avec des paliers tous les 10 mètres. Battez-vous !! Vous êtes dans votre droit !!

    Répondre
  3. FPierric

    Jean-Marie, tu as raison de te battre. Le droit à l’autonomie est un droit qu’il faut sans cesse défendre, surtout face à de pareils énergumènes.
    Je ne leurs souhaite pas d’avoir un jour à être dans un fauteuil, quoi que……
    Ce serait peut-être un moyen de leur ôter leurs œillères à ces conn…..
    Bon courage à toi.

    Répondre
  4. dumon alison

    Voisine de Monsieur Gros mais seulement locataire, je regrette de ne pouvoir lui venir en aide plus en avant au sein de la résidence puisque ma réponse (positive bien évidemment) ne compte pas. Par ailleurs l’indifférence des voisins va plus loin: une lettre transmise par boîte au lettre pour nous demander notre avis, soit 250 lettres postées… Seulement 20 réponses positives et… 0 négatives déposées en retour! Les personnes n’ont même pas la décence de lui répondre et motiver leur refus… et 20 oui sur 250 c’est juste ridicule… Qu’ils se retrouvent dans la même situation et souffrent autant pour voir s’ils ne viendront pas pleurer un portillon automatique!

    Répondre
  5. Juliet

    Cette situation est intolérable,scandaleuse,ignoble…et grotesque.
    Il faut absolument faire quelque chose pour y remédier,mais,vu la bêtise et la méchanceté des êtres dits « humains « , ça ne va pas être facile.
    À dénoncer et à diffuser en tout cas pour essayer de faire bouger les choses.

    Répondre
  6. cheche

    C’est abuser. Faire des manière pour 12€ et vous demander de déménager si vous n’êtes pas content mais on est au moyen âge ou quoi??? Les gens n’ont aucune éducation c’est même plus des rats la c’est tout simplement inacceptable !!!! Faudrais que ça leur arrive ils feront sûrement moins les malins.. Essayez de contacter m6 de leur envoyer un mail ou de prendre des mesures parce que en 2015 c’est juste incroyable ce type de comportement !! Courage a vous

    Répondre
  7. jocquel jacqueline

    Tous ces locataires sont d’un cynisme effrayant..et manquent totalement d’empathie !! où est la solidarité ? Vous avez la chance d’avoir des jambes, mais le cœur vous fait largement défaut.

    Répondre
  8. Michèle Radisson

    Bonjour Jean-Marie,
    Je suis affligée, triste, révoltée, que dire, je n’arrive pas y croire ! Un tel mépris me laisse stupéfaite ! Car c’est bien de mépris qu’il s’agit !!! Les prétendues menaces dont ces monstres de bêtises et d’égoïsme entendent se préserver au moyen de ce portillon n’excluent pas la menace qui vient de l’intérieur, à savoir leur bêtise et leur manque d’humanité car enfin, comment peut-on oser répondre par de pareils arguments ???!!! Ont-ils envisagé qu’un jour peut-être leur père, leur mère, leur frère, un ami, un proche, eux-mêmes, pourraient se retrouver dans ta situation ??!! Bien sûr que non ! Ils sont méprisables, mais tu es contraints de cohabiter avec eux… Veux-tu que je te dise Jean-Marie ? Ils ne te méritent pas !
    J’offre de payer 12 euros pour au moins un de ces handicapés de coeur et d’esprit ! Hélas, mon compte en banque ne me permettra pas de couvrir la bêtise ou l’ignorance de 250 personnes….
    Michèle

    Répondre
  9. Eric

    JMarie et tous bonjour,
    Pas Glop ton affaire!!!
    Je réfléchissais 2 trucs:
    -l’effort à produire pour ouvrir une porte avec groom n’est il pas normalisé, je ne le pense pas, mais vu qu’aujourd’hui tout est normalisé…. Gratter dans cette direction?
    -si tu as 250 colocataires/coproprios, dans le batiment, en + de toi il doit bien y avoir « malheureusement » d’autres « bancaux » comme nous et en fauteuil aussi, et des papys/mamys et des poussettes, qui luttent pour ouvrir ta p… de porte >> les trouver >> l’union fait la force …je sais, toujours beaucoup d’énergie parce que mal pensé au départ!! Grrrrrrrr!!!

    Un autre exemple proche:
    Une amie zandie de HCE et Handilettante à Clermont, a acheté un appart. sur plan, ok pour elle au tout début: sortir du bâtiment en fauteuil et partir sur la voie publique….
    Mais peu de temps après, la sortie a été équipée d’un méga dos d’âne (histoire de protection inondation de l’entrée/sortie du bâtiment) de ce fait elle ne pouvait plus sortir seule de chez elle: trop pentu le dos!!!!
    >>Combat de plus de 2 années. La semaine dernière après la réalisation de la modification demandée à corps et à cris, elle a pu enfin retrouver la liberté de sortir seule de chez elle…. Et va bien mieux dans sa tête.
    Un jour la même chose pour toi JMarie!!

    Répondre
  10. Chappuis

    « Aux hommes que reviennent un peu de raison » phrase empruntée à Zazie, et de bon sens ! Le portillon doit pouvoir être manœuvré facilement par toute personne cheminant à pied, et proposer un cheminement autre, par le sous sol, constitue une discrimination, et même un danger, puisque réservé aux voitures, et bien trop pentu au regard des normes admises dans les espaces publics et les établissements recevant du public. L’espace en question est privé, est ce une raison pour entraver la liberté d’aller et venir d’un homme ? C’est contraire à l’esprit de la loi qui va dans le sens d’une toujours plus grande autonomie des personnes à mobilité réduite. J’espère que vous obtiendrez gain de cause.

    Répondre
  11. Jean Marie

    Salut, Jean-Marie. Merci de ton envoi qui me voit écœuré de la réaction des copropriétaires de ton immeuble. En as-tu parlé à ton député? Connais-tu le maire de Villeurbanne? J’irai même jusqu’au ministre de la Santé pour voir s’ils sont capables de s’occuper de ces défavorisés que sont les personnes en situation de handicap.Scandaleux! En as-tu parlé à l’A.P.F? Au plaisir d’une prochaine rencontre. L’autre Jean-Marie.

    Répondre
  12. Perrine

    Une telle démarche de solidarité de la part de ces résidents vaut une bonne page de publicité! Un petit article dans le progrès? dans Lyon mag? une petite chronique sur France Inter? un petit reportage sur France 3?, commençons local…
    Je vais commencer par tous mes contacts, ce sera mieux que rien…
    Faut il envisager un partenariat avec un labo pharmaceutique pour ces braves gens? car à leur place j’aurais bien besoin de somnifères, car j’aurais bien du mal à dormir!

    Répondre
    • KONDYRA

      Nous constatons, au travers de ton article, que les Villeurbannais de ton quartier sont bien égoïstes. Il est vraiment triste de constater qu’à l’heure où de nombreuses mesures sont mises en place pour faciliter la vie de gens à mobilité réduite, tu puisses être confronté à une telle situation. Nous imaginons qu’il existe une loi permettant de régler ton problème. Nulle doute que l’organisme qui s’occupe de toi maîtrise le sujet et va trouver une solution…
      Garde l’espoir ou bien tente ta chance auprès, par exemple, de Julien Courbet sur RTL (cela pourrait donner alors une dimension nationale à ton cas…)
      Bien amicalement.
      Régis.

      Répondre
  13. PLASSE Pierre

    On ne peut qu’être indigné et révolté face à tant d’égoïsme et d’indifférence. Ces attitudes, ces comportements prouvent que, dans notre société, certains semblent avoir perdu le sens du respect, de l’humain, de l’attention à l’autre.
    Mais courage, Jean-Marie, on pense à toi, et on peut (on devrait même) aller, nombreux, te manifester notre soutien près de chez toi.
    Amicalement

    Répondre
  14. Goutelle

    La loi est pourtant claire:

    La loi 2005-102 établit dans son article 41 le principe suivant :
    « Les dispositions architecturales, les aménagements et équipements intérieurs et extérieurs des locaux d’habitation, qu’ils soient la propriété de personnes privées ou publiques […] doivent être tels que ces locaux et installations soient accessibles à tous et notamment aux personnes handicapées .[…] Ces dispositions ne sont pas obligatoires pour les propriétaires construisant ou améliorant un logement pour leur propre usage. »

    L’esprit de la réglementation est donc de supprimer le plus grand nombre possible d’obstacles au déplacement et à l’usage des bâtiments et de leurs équipements pour que des personnes ayant une déficience motrice, sensorielle ou intellectuelle soient capable de vivre de façon indépendante et autonome.

    Répondre
  15. mariolene

    pour moi i y a délit de discrimination tu es dans ton plein droit de faire connaitre la situation pour trouver une solution meme si elle n’est pas à l’amiable !

    Répondre
    • marie jo

      Marie Jo

      Je connais la résidence de Jean Marie , moi même en fauteuil , c’ est vrai qu’ il faut être accompagné pour entrer ou sortir ; le bloom est trop puissant pour nos forces déficientes Toi et moi , Jean Marie , sommes handicapés de nos jambes mais les copropriétaires sont handicapés des sentiments et du porte monnaie , c’ est quoi 12 € pour prouver sa solidarité Ils ne sont pas à l’ abri
      Courage tu vas y arriver et quand le portillon s’ ouvrira sans effort nous irons rouler du côté des gratte ciel C’ est quoi les gratte ciel ??
      Il faut être villeurbannais ou lyonnais pour savoir mais je peux vous dire ……une autre fois !!!!!

      Répondre
  16. van styvendael colette

    je comprends que tu sois choqué .c’est inadmissible .que represente une somme modique d’entretien puisque vous êtes nombreux!
    dans une moindre importance ,je ne peux plus aller vider mes poubelles car les grooms donnant acces aux locaux sont trop durs /:même réponse que pour toi :on ne peut pas les regler autrement car les portes ne se refermeraient plus!

    Répondre
  17. Blog APF

    je suis d’accord avec Jean Marie Gros au sujet de sa copropriété,car moi aussi on m’empêche de passer avec mon fauteuil électrique par le portail des voitures,moi je ne peux pas passer par le passage piétonnier,je ne peux pas ouvrir le portillon,ils m’ont dit que j’usais les portails ou passe les voitures,je pense qu’ils ne supportent pas le handicap.
    Je vous demande de faire passer ce témoignage merci
    Écrit par : DREVET | 08/04/2015

    Répondre
  18. Marie-Françoise et Michel VALETTE

    Nous sommes scandalisés par la situation vécue par J-M GROS .
    Nous sommes prêts à nous joindre à une manifestation si cette décision était prise .
    Bon courage Jean-Marie .
    Amicalement . M-Françoise et Michel .

    Répondre
  19. Legrand Nicole

    Bonjour Jean Marie

    Rappelle-moi tu habites bien en France, au pays des droits de l’homme ?

    A priori, comme disait Coluche, « les hommes naissent libres et égaux, mais certains sont plus égaux que d’autres » !

    Il faut croire que dans ta copropriété, malheureusement, il y a beaucoup de « plus égaux » …

    N’abandonne pas ton combat, il est juste, mais aussi épuisant.

    Je te souhaite tout le courage nécessaire pour persévérer.

    Amitiés.

    Nicole

    Répondre
  20. damiron

    Ecoeurant l’ égoïsme et le manque d’ empathie des gens, pour 12 €. dans l’ année……. Combien dépensent – ils pour des cigarettes, des portables ou jeux sur internet ? Et dire que ce sont des voisins !!!!!!!!
    Il n’ y a qu’ une chose à leurs souhaiter : que cela ne leurs arrive pas un jour, car nul n’ est à l’ abri d’ un accident de voiture ou domestique ou la déclaration soudaine d’ une maladie. Nous sommes avec toi Jean – Marie, courage pour insister et gagner cela ne fait pas de doute. Amicalement. Hervé.

    Répondre
  21. Laurent

    « c’est dessolant de voir ça à notre époque, on devrait inscrire : »être con n’est pas un handicap ! motorisez le portillon. » Que font-ils de la solidarité ? un handicap peut survenir à n’importe quel moment de la vie, est-ce qu’ils déménageraient si cela leur arriverait ? Des qu’on demande de l’argent ( là 12 euros/ pers.) : il n’y a plus de solidarité. Jean-marie tu devrais aller voir le défenseur des droits. »
    http://dd69-veilleaccesauxdroits69.blogs.apf.asso.fr/archive/2015/03/17/installation-d-un-portillon-d-entree-mon-logement-ne-m-est-p-79365.html#more
    Écrit par : DURIEUX | 09/04/2015

    Répondre
  22. Patricia FRANCOIS

    Bonjour Jean-Marie,

    Tu as de très gentils voisins, sympathiques, ça c’est sûre !!!
    Ce n’est pas normal cette situation !!!
    Tu devrais chercher un journaliste de presse régionale et expliquer ton cas

    Répondre
  23. Miel

    Bonjour Monsieur, contre cette flagrante discrimination, je vois propose deux pistes d’action: la premiére alerter les médias au maximum ( journaux locaux, réseaux sociaux…) la deuxième : créer une cagnotte participative sur internet afin de réunir la somme pour modifier le portillon dont vous avez besoin. L’union fait la force et je serais prête à donner 12 euros car la liberté n’a pas de prix. Bon courage à vous dans ce combat! Amicalement!

    Répondre
  24. Agnese

    « L’intérêt collectif prévaut sur l’intérêt individuel » : chouette, c’est le principe base des dictatures ! Félicitations à cette copropriété qui écrase les conquêtes du XXe siècle !

    Jean-Marie, je suis entièrement avec vous, n’abandonnez pas !

    Répondre
  25. georges

    bjr jean-marie,
    cette situation est ubuesque, alors qu’on nous rabat les oreilles avec la convivialité, qu’on nous pond des lois, mais que les décrets tardent à être pris.
    je croyais bêtement que lors de toute modification des accès il devait être pris en compte le handicap.
    les propriétaires doivent se rendre à l’évidence que leur jour arrivera où eux aussi ne pourront plus ouvrir ce portillon, alors ils le maudiront, que ne l’a t »on pas automatisé plus tôt!!!!
    un bouton sur lequel appuyer pour 12 euros quoi de mieux, et les valides ne pourront plus s »en passer!!!
    de tout coeur avec toi. honte à eux!!!

    Répondre
  26. Alexandra

    Bonjour Jean-Marie,
    je suis scandalisée du manque de solidarité de tes voisins…
    Si tous les accès à la liberté coûtaient 12 euros, chacun serait véritable libéré de ses entraves respectives !
    Ces personnes seront bien contente de trouver des aménagements spécifiques le jour où elles se casseront une cheville, qu’elles auront des poussettes, ou tout simplement lorsqu’elles vieilliront et que leurs corps ne suivront plus… 12 euros par habitant pour réaménager une entrée afin de faciliter l’accès à tous, ce n’est pas demander un effort surhumain : c’est demander d’agir avec civisme.
    Bon courage pour la suite !

    Répondre
  27. Patricia GAUTHIER

    C’est sûr que le problème de l’handicap n’est pas toujours entendu par la société et il faut souvent vivre auprès d’une personne handicapée pour être sensibilisée au problème.
    Cela n’excuse pas pour autant la surdité ou le désintérêt de nos concitoyens…
    Se battre seul n’est pas toujours facile surtout quand la maladie est énergivore…
    De quelle société voulez-vous ?
    Une société où tout ce qui dérange est caché, oublié, rejeté ou une société où chacun peut y trouver sa place. On ne choisit pas d’être dans un fauteuil roulant…..
    Adoptez ce fauteuil pour une journée et vivez avec : vous verrez que malgré la loi de 2005, la vie de la personne handicapée n’est pas simple !
    Bon courage Jean Marie !

    Répondre
    • Guy Andrée de Saint-Jean

      Bonjour, notre société devient un monde égoïste , on parle de solidarité, de partage, de droit à l’égalité, mais tant que les personnes ne sont pas concernées, elles se contentent de bonnes intentions, surtout si elles sont gratuites, mais l’Homme est ainsi,il faut parfois lui expliquer et lui réexpliquer ce que l’on attend de lui,Jean Marie on est avec toi

      Répondre
  28. LICIO

    Quelle tristesse de lire ce témoignage !
    Alors que les gens se mobilisent, à juste titre, pour de grandes causes, s’apercevoir que des voisins sont incapables de dépenser 12 € afin de simplifier la vie de l’un de leurs voisins et qui sait, un jour, pour eux-mêmes ne peut que me révolter.
    Continue à te battre, la raison finira par gagner.

    Répondre
  29. CHEVRET Patrick

    Bonjour Jean-Marie
    Handicapé comme vous, mais me déplaçant encore (difficilement) avec une canne ou en fauteuil, je crois malheureusement que beaucoup de personnes ne se sentent pas concernées, dans la mesure où elles ne sont pas elles mêmes confrontées à ces difficultés à longueur d’année.
    Dans une autre vie, ou j’étais moi-même valide, j’ai surement fais partie de ce groupe d’individus.
    La survenue de ma maladie a eu au moins l’avantage de me permettre d’être plus à l’écoute et moins égoïste.
    Je vous souhaite beaucoup de courage et suis par la pensée de tout cœur avec vous.
    Patrick CHEVRET
    ps: J’habite aussi Villeurbanne et c’est avec plaisir que j’échangerais avec vous pour le cas où vous le souhaiteriez aussi

    Répondre
  30. Maryse

    C’ est honteux !
    Quand on pense que Jean-Marie se déplace solidairement pour faire le bien autour de lui, au sein de son association :
    RECOMPENSE
    Ses voisins, des gens dit « humains », ne veulent pas débourser une fois la somme de 12 euros !…
    Nous vivons dans un monde d’égoïstes, en espérant qu’ un jour ils ne deviennent pas handicapés.
    Bon courage Jean-Marie,
    Amitiés,
    Maryse

    Répondre
  31. Chantal M

    Dans quel monde vivons nous ? un monde régi par des lois non appliquées; un monde sans valeur humaine, dépourvu de bon sens ! même dans les romans, on n’imaginerait pas une telle situation !
    le constat est navrant; en France en 2015 ! … silence, résignation, colère, révolte … combat, courage !!!!!!!!!!!!

    Répondre
  32. Chantal R.

    bien sur solidaire; pour cette aberration! je te plains d avoir des voisins aussi inconscients ! ca peut arriver a chacun de nous ; etre dans un fauteuil,.ils devraient plus y reflechir ( j en parle en connaissance de cause…. et je ne le souhaite a personne ) surtout d apres ce que j ai compris ; tu ne t oppose en rien a la participation! c est innadmisible! que des personnes votent NON a un portillon qui faciliterait la vie a toi; mais aussi; a bon nombre de personnes dans ta residence! faut il qu il y est obligation !?? une loi ! nous, personnes en fauteuil demandons un minimum de respect ! c est peut etre vivre ensemble !!!!!
    COURAGE !!!

    Répondre
  33. christiane dupont

    J’espère que toutes vos démarches vont aboutir. .courage (et vous n’en manquez pas) je suis de tout coeur (toutes jambes! )avec vous!

    Répondre
  34. MORTOIRE B

    j’espère que vous obtiendrez satisfaction car je trouve inadmissible que votre demande ait été refusée par 2 ou 3 personnes
    qui décident de tout pour tout le monde
    de quel droit ?
    si vous n’obtenez pas satisfaction je vous encourage à faire intervenir des associations de défense de vos droits ou même nos députés qui savent si bien parler au moment des élections ….. Je ferai de la pub pour la régie Pédrini qui ne sait même pas appliquer les textes. On devrait « virer » ce syndic à la prochaine assemblée

    courage et soutien

    Répondre
  35. M.Sarazin

    Bonjour !
    Mon conseil : revenir à la loi, déjà mentionnée par d’autres commentaires, car les syndics sont responsables juridiquement et se doivent de mettre aux normes les installations. C’est contre eux qu’il faut se battre. Voir le site gouvernemental : http://www.defenseurdesdroits.fr/saisir-le-defenseur-des-droits/qui-peut-saisir-le-defenseur-et-pourquoi
    Défenseur des droits : 7 rue Saint-Florentin – 75409 Paris Cedex 08
    09 69 39 00 00
    Solution de repli, sans doute moins juste au niveau judiciaire, mais plus efficace, bref, si l’action en justice ne marchait pas (les syndics ont des moyens puissants pour être défendus par de bons avocats qui savent trouver les vices de formes !) ou si cette action était trop lente, on peut aussi demander aux 20 voisins solidaires + à tous ceux qui laissent un commentaire d’indignation de participer financièrement ?
    Mais avec défenseur des droits, je pense que ça peut aller très vite. Ils sont très efficaces.
    J’espère que cette idée aboutira vite pour que plus personne ne reste prisonnier…
    Amitiés !

    Répondre
    • Cohen Jérôme

      Bonjour,
      je suis un voisin écœuré de Mr Gros pour qui j’ai beaucoup d’estime ! Je ne trouve pas de mots pour définir cette histoire..
      Vous savez Mr Gros à quelle point mon épouse et moi même sommes solidaires et triste pour vous et espérons sincèrement qu’une solution sera trouvée et j’ai de la peine d’utiliser ce mot solution qui laisse entrevoir un problème alors qu’il ne s’agit pas ici d’un problème mais uniquement d’humanité !
      Dans quelle monde vivons nous ?!
      Beaucoup de courage !!
      Amicalement
      J. Cohen

      Répondre
  36. Vincent Massart

    Courage Jean-Marie. S’il faut se mobiliser pour protester ouvertement de cette situation devant le syndic ou auprès des co-propriétaires, faites-moi signe que je sois des vôtres. Il ne faut pas baisser les bras, vous luttez pas que pour un portail qui doit s’ouvrir mais pour un changement des regards et des attitudes.
    Fraternellement, Vincent Massart

    Répondre
  37. BELLI

    Tout d’abord à l’attention du syndic : il n’y a pas de frais de maintenance spécifique au niveau du moteur ;
    D’autre part à tous les copropriétaires : restez cloîtrez dans un fauteuil ne serait-ce qu’une journée sans pouvoir sortir seul ! quel égoïsme vous faites tous preuve et je souhaite pour vous de ne pas vous trouver dans la même situation à l’avenir.
    Cordialement.

    Répondre
  38. Marie-France M.

    Cher Jean-Marie, bonjour, chacun devrait se sentir concerné et œuvrer solidairement pour qu’une réponse favorable soit donnée à ta requête justifiée. De tout cœur avec toi, dans l’espérance d’une suite positive. Fraternellement, MF

    Répondre
    • vadon

      bonjour jean marie
      et A P F va t’elle vous aider pour faire avancer votre dossier il y a des lois elle doit savoir qui contacter pour faire applique ces lois
      a bientot et corage
      m vadon

      Répondre
  39. krystel

    Bonjour Jean-Marie .
    J’ai vécu une situation similaire il y a 4 ans dans une résidence située à Lyon 5° . Je me suis retrouvée en fauteuil roulant du jour au lendemain , sans savoir si je retrouverais un jour l’usage de mes jambes . Je vivais au 5° étage et j’étais simple locataire …

    Une marche en extérieur ( obstacle impossible à franchir seule car trop haute ) m’empêchait d’aller chercher mon courrier .Je demandais juste la mise en place d’une rampe d’accès en extérieur pour que je ne sois plus tributaire de mes enfants avec qui je vivais seule pour le récupérer .

    L’accès me permettant de sortir de la résidence passait par le parking et en pente . Le sol était mal bitumé ( il y avait des ornières ) et un dénivelé dans le revêtement de ce même sol rendait mes sorties dangereuses .De plus la pente était telle que j’étais obligée de monter en marche arrière de façon à pouvoir m’aider du bout du pied .Après deux basculements en arrière ( et donc chute ) du fauteuil à cause de ce dénivelé , j’ai profité d’une assemblée générale pour demander à ce que des travaux d’amélioration soient effectués .

    J’ai expliqué aux gens présents que je passais par les caves parce que l’accès par le rez de chaussée était impossible du fait des marches qu’il y avait à l’intérieur du bâtiment mais que la porte d’accès extérieur aux caves était compliquée à ouvrir quand on était en fauteuil à cause du sens d’ouverture qui m’obligeait à reculer et à taper régulièrement dans un mur quand je devait manoeuvrer pour reculer ..

    Je ne demandais pas à ce qu’on aménage toute la résidence mais juste qu’on fasse quelques améliorations sur le terrain pour que je puisses accéder à ma boite à lettre , que je puisse circuler sur le parking plus facilement et qu’on inverse la porte d’accès aux caves ( en plus , il était prévu de la changer à court terme ).

    Une personne de la régie s’est déplacée . Je lui ai montré sur le terrain ce qui posait problème .J’ai insisté sur le fait qu’il y avait une autre personne en fauteuil roulant dans la résidence , rien n’y a fait .

    Pour la personne que j’ai rencontré , il n’y avait pas de problème .J’étais tellement furieuse après lui que je lui ai proposé de prendre mon fauteuil et de faire le trajet !Ce qu’il a bien sûr décliné …

    J’ai fini par apprendre que ma demande était rejetée au motif qu’il n’y avait pas de problème pour sortir du bâtiment et que l’autre personne en fauteuil n’avait pas de problème pour le faire …

    Ils ont juste oublié un tout petit détail : la seconde personne en fauteuil était tétraplégique , dans l’incapacité de manoeuvrer son fauteuil et ne se déplaçait jamais seule !!

    Et ils n’ont jamais tenu compte non plus qu’au rez de chaussée il y avait un cabinet médical susceptible d’accueillir des personnes handicapées …

    J’ai fini par retrouver l’usage de mes jambes et par déménager mais j’ai été marquée à vie par ce manque le jugeote de ces gratte-papiers qui n’ont pas la moindre idée de ce que vit au quotidien quelqu’un en fauteuil ni des risques qu’une mauvaise décision bureaucratique peut leur faire prendre …

    Je vous souhaite beaucoup de courage et espère sincèrement que vous trouverez une solution pour sortir de votre prison dorée !

    Krystel

    Répondre
    • GROS JM

      Vous êtes bien aimable lorsque vous dîtes: « il leur manque de la jugeote ».
      Un chercheur dit: « on est tous handicapé ». Ça se vérifie.
      Merci de votre soutient
      JM

      Répondre
  40. chloé

    J’habite au 136 rue Dedieu et j’ai reçu dans ma boîte aux lettres votre invitation à nous exprimer au sujet du portillon.

    Je suis favorable à l’installation d’une porte automatisée qui servira à vous même, à d’éventuel autres habitants dans le futur et permettra aussi aux amis invités d’entrer et sortir en toute autonomie.

    Cependant je ne suis pas propriétaire de mon logement. Je voulais donc simplement vous soutenir, n’ayant aucun pouvoir de décision.

    Répondre
  41. MALLET P.

    Bravo Jean-Marie pour ta pugnacité. Ne lâche rien. Tu montres qu’il n’y a pas besoin d’avoir des jambes valides pour vivre debout !
    Patrick

    Répondre
  42. Juliet Haas

    J’espère que l’article paru dans le Progrès va faire avancer la situation favorablement ! C’est insensé d’être obligé de médiatiser une affaire telle que celle-ci pour espérer être entendu. En tout cas,cet article met en lumière une situation vécue par beaucoup de gens,et c’est un espoir pour faire évoluer les mentalités.

    Répondre
  43. Bensadoun

    Ccproprietaire egalemét dans le même immeuble, je soutiens monsieur GROS la loi sur le handicapé de 2005 oblige les écoles à accepter et entourer les personnes handicapées, pourquoi par nous! C est une question de civisme, de respect.
    Alors surtout continuez, on va gagner!

    Répondre
  44. Jean Marouby

    HONTE !!

    J’ai pas de mots pour te dire à quel point je suis scandalisé par ta situation.
    je ne sais pas comment t’aider. J’ai diffusé ton mail à un maximum de personnes.
    Jean – Marie , je suis à fond avec toi , si je peux faire quoi que ce soit , te gène pas.
    Surtout tient moi au courant.

    COURAGE ! TIENS BON IL Y A DU MONDE AVEC TOI.

    Amitiés.
    Jean.

    Répondre

Laisser un commentaire